Formation en e-learning

        

Endométriose pelvienne : comment je fais et comment j’interprète mon IRM ? Du 19 juillet au 20 août 2018. En savoir plus... 

   

Conceptrice : Pr Isabelle Thomassin-Naggara

Résumé :

L’objectif de cette formation est de faire le point sur l’apport de l’IRM pelvienne pour le diagnostic d’endométriose pelvienne. Au cours de ces 10 dernières années, on a vu se multiplier les indications d’IRM pelvienne pour douleurs pelviennes chroniques suite aux premières descriptions d’endométriose pelvienne profonde en IRM au début des années 2000. Lors des récentes recommandations de bonne pratique rédigées par le CNGOF-HAS, il ressort que l’IRM pelvienne est l’examen le plus sensible pour détecter les lésions d’endométriose mais qu'il peut induire au quotidien un certain nombre de faux positifs compliquant la prise en charge. Ainsi, cette formation aura pour but de refaire le point sur les protocoles et sur la description IRM de chacune des atteintes annexielle et sous péritonéale profonde qu’elle concerne le compartiment antérieur (vessie et ligament rond), postérieur (torus, vagin et rectosgimodie) ou/et latéral (ligament utero sacrés, paramètre, lame sacro recto génito pubienne). On présentera également durant cette formation un compte rendu standardisé basé sur la classification ENZIAN utilisé également par les chirurgiens gynécologues.

 

Objectifs :

A la fin de la formation, les participants connaitront les avantages et limites de l’IRM pelvienne. Il maitriseront les définitions de chacune des atteintes, leurs diagnostics différentiels ainsi que les séquences optimales pour optimiser leur diagnostic. Les participants comprendront également les attentes du clinicien et l’intérêt de combiner l’IRM aux autres techniques que sont l’échographie endovaginale, l’echoendoscopie rectale et l’examen clinique.